Memoires de la societe academique d'agriculture, des sciences, arts et belles-lettres du department de l'aube, tome 81 (1917), p127ff


L'ANCIENNE BIBLIOTHEQUE DE CLAIRVAUX

PAR

Dom ANDRÉ WILMART

BENEDICTIN DE L'ABBAYE DE FARNBOROUGH

------

La bibliothèque de la Ville de Troyes, si riche en manuscrits1, est constituée principalement par le fonds de Clairvaulx. Il faut distinguer en celui-ci deux parts : l'ancienne bibliothèque de l'abbaye fondée aux XIIe , XIIIe et XIVe siècles ; la célèbré collection des Bouhier acquise en 1781 par l'abbé François Le Blois2. Tous ces manuscrits sont passés a Troyes après ba Révolution, formant un total considerable. On doit seulemnent regretter qu’en 1801 l’un des commissaires du Gouvernement, le docteur Prunelle, de Montpellier, ait distrait au profit de la Faculté de Médecine de cette ville un lot important de volumnes qui seraient restés à Troyes dans leur milieu3.

L'ancien fonds de Clairvaux a tenté jadis la curiosite d'un érudit presque illustre, Henri d'Arbois de Jubainville (mort 1910), qui avait eu le loisir, étant archiviste à Troyes, d’examiner de près l'inventaire de 1472. L'étude de d'Arbois ne va guère au-delà d'une brève analyse et d'une publication partielle de ce précieux document4. Il entendait surtout, semble-t-il, refuter d'une manière précise des propos irritants tenus par Libri sur la composition et l'intérêt du fonds de Clairvaux5.

La découverte d'une portion notable du catalogue du XIIe siècle peut être une occasion de faire mieux connaître quelques-uns des plus anciens manuscrits de Clairvaux conservés dans la bibliothèque de Troyes. En regard des inventaire indications de ce catalogue on placera celles de l'inventaire de la fin du moyen àge6 ; on aura ainsi le moyen de mesurer l'accroissement de la bibliothlèque de Clairvaux après la période de fondation et de compléter les remarques de d'Arbois concernant la valeur de l'ensemble.


( 1) Elle possedait exactement, au moment ou j'ai rédigé cette notice (avril 1 916), 3014 manuscrits. Ce renseignement m'a ete fourni par le distingué Conservateur. M. Lucien Morel-Payen, que je ne saurais assez remercier pour l'extreme obligeance qu’il m'a témoignée de tant de manieres pendant un long sejour à Troyes.

(2) [A. Harmand] Catalogue general des manuscrits des Bibliothèques publiques des departements, serie in 4o, t. II, 1855, p. I sq. - Pour etre équitable, il convient de reconnaitre que ce gros volume, tout entier consacré à la bibliotheque de Troyes, n'est pas sans merites, quelles que soient ses insuffisances ou ses erreurs de detail. Il est meme l'un des meilleurs de la serie in-4o.

(3) A savoir 323 manuscrits c'est-a-dire plus de la moitié du fonds actuel de l'Ecole de Médecine. La meme operation fit attribuer l47 manuscrits a la Bibliotheque Nationale. Cf. Catalogue genéral, p. VI sq. : Harmand a publié (ibid., p. XVI-XXIV et p. IX-XV) les listes des commissaires qui authentifiaient ces déprédations. - Dans l'une et l'autre série, les manuscrits de Bouhier sont de beaucoup les plus nombreux. Il y aurait a Montpellier une soixantaine de manuscrits de l'ancien fonds de Clairvaux ; j'ai noté plus loin ceux de meme provenance qui ont éte identifiés a Paris.

(4). Etude sur l'état interieur des Abbayes cisterciennes et principalement de Clairvaux au XII. et au XIII siècle, Paris, l858, p. 75-81, et p. 413-467. Voir aussi, p. 95-111, un relevé méthodique des principaux manuscrits ,le Clairvaux conservés a Troyes et a Montpellier, selon le plan adopte par le' auteurs de l'Inventaire.

(5). Notice des manuscrits de quelques bibliothèques des Departements, dans le Journal des Savants, annee 184l, p. 487-492 Cf. d'Arbois, Etude, p. 86-92.

(6) Manuscrit 521 de la bibliotheque de Troyes. Sur ce volume, je 'ne contente de renvoyer aux remarques, amplement suffisantes, de d'Arbois (ci-dessus, note 1). Les autres catalogues manuscrits relatifs a la bibliotheque de Clairvaux sont les suivants : 1o Troyes 2299 : non pas un « brouillon » du manuscrit 521 (catalogue general, p. 942), mais au contraire une mise au point, faite en vue des besoins courants, pendant la premiere moitié du XVIo siecle . 2o Paris, B. N. fonds français 22364, copie pure et simple de l'Inventaire de l472, exécutee a Dijon en 1615, et par suite evidemment, pour Jean Bouhier; Ce manuscrit vient d’ailleurs de Troyes (cf. Catalogue général, p. IX, no4 de la liste de Chardon la Rochette); 3° Troyes 1310, bref catalogue alphabetique dresse au XVIo siecle; 4° Troyes 2616, Repertoriun omnium librorum in hac clarevallis bibliotheca existentium, etabli par le fr. Mathurin de Cangey . il a été publié par Harmand lui meme : La Bibliothèque de Clairvaux en 1503, Troyes, 1838, 16 pages.


This page has been accessed by ****** people since 11th December 1999.


Return to the Tertullian Home Page English translation About these pages